Réaction après la sortie de Candide Azanaï contre le chef de l’Etat : ‘’C’est inadmissible!’’, dixit Blaise Ahanhanzo-Glèlè

 

La sortie médiatique de l’honorable Candide Azanaï dimanche dernier via l’émission « Zone –Franche » de la télévision privée Canal3-Bénin fait de remous dans la mouvance présidentielle. Et pour cause, le ministre de l’environnement de l’habitat et de l’urbanisme (Mehu), M. Blaise Ahanhanzo –Glèlè est revenu à la charge par l’entremise d’un point de presse pour juger inopportunes les déclarations de M. Candide Azanaï. C’était hier dans la salle de conférence du cabinet de son département en présence des hommes des médias.

 

 

 

La sortie médiatique de l’honorable Candide Azanaï dimanche dernier via l’émission « Zone –Franche » de la télévision privée Canal3-Bénin fait de remous dans la mouvance présidentielle. Et pour cause, le ministre de l’environnement de l’habitat et de l’urbanisme (Mehu), M. Blaise Ahanhanzo –Glèlè est revenu à la charge par l’entremise d’un point de presse pour juger inopportunes les déclarations de M. Candide Azanaï. C’était hier dans la salle de conférence du cabinet de son département en présence des hommes des médias.

« C’est regrettable et dommage que M. Candide Azanaï, ancien membre du gouvernement et député de la mouvance présidentielle vienne sur une chaine de télévision pour faire de telles déclarations. Même si nous sommes dans un pays de démocratie, l’éthique nous oblige à respecter le premier citoyen du pays. Trop c’est trop, c’est inadmissible que M. Candide Azannaï parle ainsi contre le chef de l’Etat, le docteur Boni Yayi», s’est indigné le ministre de l’environnement de l’habitat et de l’urbanisme (Mehu), M. Blaise Ahanhanzo –Glèlè. Je pense que, poursuit-il, j’allais me taire si je suis à la place de M. Candide Azanaï. « Je suis très déçu des propos de M. Candide Azanaï », déclare M. Blaise Ahanhanzo –Glèlè, avant de souligner qu’il existe un cadre de concentration de la mouvance présidentielle pour débattre de ces questions. Dans cette optique, M. Blaise Ahanhanzo –Glèlè demande à M. Candide Azanaï de ramener la balle à terre et de rester sur la plateforme du dialogue entre les acteurs de la mouvance présidentielle. A noter que M. Blaise Ahanhanzo –Glèlè a estimé que le comportement de M. Candide Azanaï peut déshabiliter le pays en ce qui concerne la cohésion et la paix nationale.

Be Sociable, Share!
    Partager cet article par email Partager cet article par email

    Leave a Reply

    is_sidebar_active — This function has been removed or replaced by another function.