Rencontre internationale des artistes contemporains : Abdellah Karroum divulgue le concept de la Biennale Bénin

Le directeur artistique de la Biennale Bénin édition 2012, Abdellah Karroum a pris langue avec les hommes des médias afin d’expliquer la philosophie de ce projet. C’était  dimanche dernier  au centre commercial Kora de Cotonou, en présence du président du consortium de la Biennale Bénin, Dominique Zinkpè et la coordonatrice générale, Elise Daubelcoure que le conférencier a aussi dévoilé sommairement les grandes activités programmées dans le cadre de cet évènement

« Inventer le monde: l’artiste citoyen». C’est le thème proposé par M. Abdellah Karroum pour focaliser l’attention du public et des artistes contemporains autour de la Biennale Bénin édition2012. A en croire M. Abdellah Karroum, cette thématique est inspirée par l’histoire, par les contextes béninois et africains et par les orientations de l’art et de ses enjeux actuels à l’échelle globale. La Biennale du Bénin 2012 envisage interroger la notion d’artiste citoyen, dans ses dimensions actives, sociales et esthétiques, a-t-il situé.

La mémoire collective, façonnée de faits historiques et de valeurs éthiques, devient à son tour héritage partagé, au-delà des frontières commercialement cultivées, a-t-il poursuivi. Il s’agit de réfléchir sur ce qui n’est pas encore là, sur l’absence si présente dans l’imaginaire de l’art, et d’«Inventer le monde», a –t-il justifié avant d’ajouter que les artistes travaillant au Bénin sont depuis longtemps impliqués dans la société en tant producteurs d’œuvres et d’interventions concrètes.

Selon le président du consortium de la Biennale Bénin, Dominique Zinkpè, les artistes contemporains ont besoin de cette rencontre afin de montrer leurs différentes facettes au-delà des œuvres de la peinture et la sculpture. Des performances, des installations gigantesques, des projections de vidéos relatives aux arts visuels permettre aux publics de découvrir autrement les potentialités des plasticiens locaux et internationaux, a insisté M. Dominique Zinkpè.

La coordonatrice générale de la biennale Bénin, Elise Daubelcoure a fait savoir que cet évènement est organisé par le Consortium biennale Bénin, en coproduction avec les associations culturelles du Bénin grâce au soutien des partenaires institutionnels tels que : Ministère de la Culture, de l’Alphabétisation, de l’Artisanat et du Tourisme du Bénin, l’Institut français – Ambassade de France au Bénin et l’Union Européenne.

Cette rencontre des artistes contemporains venus d’Afrique, d’Europe et d’Asie sera marquée par plusieurs évènements tels que : l’exposition internationale, les projets spéciaux et les activités, un évènement de lancement de la Biennale (Opening Event), la programmation de films, la mémoire-archives, des ateliers et les rencontres, les publications, la recherche et le colloque sans oublier médiation-éducation.

Quelques notes sur l’exposition internationale

Le programme artistique de la Biennale Bénin 2012 « Inventer le monde : l’artiste citoyen» est inspiré par l’histoire, par les contextes béninois et africains et par les orientations de l’art et de ses enjeux actuels à l’échelle globale. L’exposition internationale rassemble un ensemble d’œuvres existantes et de nouvelles productions, dont certaines œuvres sont réalisées lors de résidences au Bénin. Le processus de sélection d’œuvres de la Délégation artistique se déploie pendant l’été, en dialogue depuis avril 2012 avec les artistes internationaux Adel Abdessemed, Edwige Aplogan, Aston, Ismaïl Bahri, Frédéric Bruly Bouabré, Gabriella Ciancimino, Nestor Da, Adrian Missika, Raqs Media Collective, Ebtisam Abdul Aziz, Tomas Colaço, Pélagie Gbaguidi, Dor Guez, Camille Henrot, Meschac Gaba, Dominique Zinkpè, Otobong Nkanga, Syl Pâris Kouton, Younès Rahmoun, Tchif, Jean-Paul Thibeau, Cyprien Toukoudagba, Vincent+Feria et d’autres..

Quelques notes sur les projets spéciaux et les activités

Le lieu choisi pour l’exposition se transforme d’un espace commercial vers un lieu de rencontres et d’échanges artistiques. Tandis que l’exposition internationale est organisée au Centre Kora, un ancien hyper-marché transformé pour l’occasion en lieu culturel, des Projets Spéciaux sont coproduits avec des collectifs d’artistes et des institutions culturelles locales et internationales. Les projets spéciaux associés à cette édition de la Biennale, sélectionnés à partir de propositions actives au Bénin, s’inscrivent dans la logique d’une implication fondamentale de l’artiste dans la Cité, avec une dimension amplifiée de création d’espaces de rencontres inventés par les artistes eux-mêmes, individuellement ou en collectivité. Le projet MAVA de Mechac Gaba et le projet Boulev’art initié par Dominique Zinkpè sont des projets porteurs de l’idée de l’artiste dans la Cité. Par ailleurs, un certain nombre d’activités existantes ou en projets, seront identifiées et documentées par l’équipe de recherche et les experts invités par la Biennale Bénin. Ces activités sont répertoriées par la Délégation artistique et les commissaires invités: Didier Houénoude, Anne Szefer Karlsen, Abdellah Karroum, Claire Tancons. Un événement performatif lors de la soirée de vernissage avec une collaboration exceptionnelle entre musiciens et artistes. (En cours de préparation).

Par Rodéric Dèdègnonhou

Be Sociable, Share!
    Partager cet article par email Partager cet article par email

    One response to “Rencontre internationale des artistes contemporains : Abdellah Karroum divulgue le concept de la Biennale Bénin”

    1. Didier

      Merci,
      il y a aussi a radio de la Biennale http://www.radioapartment22.com et les projets spéciaux se passe dans plusieurs ville, et tout le Bénin.

    Leave a Reply

    is_sidebar_active — This function has been removed or replaced by another function.