Warning: Creating default object from empty value in /home/nokoue/public_html/wp-content/plugins/hybrid-hook/hybrid-hook.php on line 121
Réalisation de la Lépi : Quel sort pour les oubliés ?

Réalisation de la Lépi : Quel sort pour les oubliés ?

La confusion est désormais totale autour des opérations de la réalisation de la Cps Lépi. Alors que les populations béninoises ne cessent de manifester contre les ratés et dysfonctionnements qui ont caractérisé les travaux dans leur localité, appelant à la poursuite de l’opération ; les activités de leur côté sont pratiquement à la fin. Malgré les doléances des populations de revenir sur les réalisations des différentes étapes afin que toute la population soit prise en compte, c’est plutôt dans les oreilles de sourd que leurs appels sont tombés. La Cps et la Mirena s’étaient précipitées pour lancer les opérations dans tous les départements du Bénin. Actuellement, les enregistrements se poursuivent dans les derniers départements sans qu’une décision ne soit prise pour les Béninois qui n’ont pas été enregistrés. Mais c’est plutôt le silence radio de la part de Bako et ses pairs.

Sur le terrain, il y a beaucoup de ratés et les populations se plaignent de la manière dont les opérations ont été faites. Une situation qui a eu des conséquences très graves que fâcheuses quant à la fin des travaux d’enregistrement des données biométriques dans les départements. Certains ne se sont pas fait enregistrer. En temps normal, on devrait penser à comment résoudre leur problème malheureusement, ces populations n’ont pas été écoutées. Ne sont-elles plus des Béninois ? Bako seul à la réponse à cette question ? Ou n’ont-ils pas droit au vote et aux différentes activités du pays ? Des questionnements que ces gens se posent tous les jours que Dieu fait. Mieux, ils se considèrent désormais comme des laissés pour compte. Si tel n’est pas le cas, pourquoi n’est-on plus revenu pour les enregistrer ? Plus de la moitié de la population n’a pas été enregistrée. Dans ces conditions, où se trouve la crédibilité ? Bako doit revoir sa copie, puisque les populations non enregistrées menacent de descendre dans les rues. Et ce serait en défaveur de Bako et Yayi. Le plus tôt serait de corriger le tir pour le bonheur de tout ce monde et pour le leur d’ailleurs.

Pour rappel, il faut noter des cas d’enregistrement sans photo contrairement à la loi, l’absence de recensement censitaire pourtant recommandé pour une meilleure fiabilité des listes, les données effarantes du recensement dans certaines zones favorables au pouvoir; familles nucléaires avec un pléthore d’enfants pouvant aller jusqu’à 80 par endroits; âges aberrants de chefs de famille dont certains ont 8-9-10 ans… les disparités incroyables observées entre le recensement et l’enregistrement dans certaines localités dont par exemple celle-là où 600 recensés sur 700 n’ont pas retrouvé leurs noms au moment de l’enroulement, l’absence totale de consensus ou de dialogue autour de cet outil qui devrait être impartial pour des élections transparentes et crédibles.

Be Sociable, Share!
    Partager cet article par email Partager cet article par email

    Leave a Reply

    is_sidebar_active — This function has been removed or replaced by another function.