Conférence de presse au siège national de campagne du candidat Houngbédji : L’UN exige l’application des accords de la médiation Zinsou

L’Union fait la Nation continue de s’adonner à l’exercice quotidien qu’elle s’est assigné depuis peu, pour faire le point à l’opinion nationale et internationale, de l’évolution de l’actualité de ces derniers jours. Hier encore, ils y étaient, pour donner leur appréciation de l’interprétation de loi 2011-3 et dénoncer les manœuvres de la mouvance et des organes en charge de l’organisation des élections.

Les accords issus de la médiation des anciens Chefs d’Etat, Nicéphore Soglo et Emile Derlin Zinsou doivent être appliqués en intégralité et sans restriction. C’est là, le point le plus important de la conférence de presse donné hier par les membres de l’Union fait la Nation. Le ministre Alain Adihou et les autres restent fortement attachés au respect des droits des citoyens. Pour eux, il n’est pas question de priver quelque citoyen que ce soit de son droit le plus élémentaire, de choisir ses dirigeants. Pour se justifier, Alain Adihou va citer l’article premier de la loi 2011-3 qui autorise la Cps, la Mirena et la Cena à prendre des dispositions nécessaires, pour permettre à tous les Béninois en âge de voter, d’être enregistrés. Mais dans son interprétation, le trio Cps-Mirena-Cena estime que seuls ceux qui ont été recensés lors du recensement porte-à-porte et qui n’ont pu être enregistrés ou enrôlés sont concernés par cette loi. Une interprétation que rejette les membres de l’Union fait la Nation. Selon eux, la loi portant règles générales des élections en République du Bénin a bien défini le concept de citoyen en âge de voter. Cette loi considère comme électeur, toute Béninoise et tout Béninois ayant 18 ans révolus le jour du scrutin. Ainsi, pas question selon l’UN que cette disposition ne soit pas respectée.

A travers ces manœuvres, l’Un entrevoir des fraudes massives en perspectives. Et c’est pour mieux organiser ces fraudes, que la Cps, en collaboration avec la Cena a empêché les représentants de l’opposition au sein de la Cps de siéger. Une attitude que l’Un dénonce aussi. Pour finir, ils ont demandé que tous les citoyens en âge de voter soient recensés et enregistrer.

Bintou Taro dénonce les fausses promesses de Yayi aux femmes

Au cours de cette même conférence de presse, celle qu’il convient désormais d’appeler la dame de fer de l’Union fait la Nation, Mme Taro Bintou a adressé un message à ces concitoyennes. Un message dans lequel elle n’a pas hésité à faire le procès des fausses promesses du régime du changement. Selon elle, durant son mandat, Boni Yayi s’est tout le temps moqué des femmes. Une situation que condamne Bintou Taro, avec véhémence. C’est pour quoi, elle estime qu’il est tant que tous les Béninois disent non à l’instrumentalisation de la femme, non à la paix et l’amour du bout des lèvres, à dire oui à la promotion et à l’autonomisation réelle de la femme et que tous ensemble, les Béninois avancent pour un Bénin nouveau, avec l’Union fait la Nation.

Moukaram Océni fait de nouvelles révélations sur la distribution des cartes d’électeurs à Porto-Novo

L’occasion était aussi propice au maire de la ville de Porto-Novo, de faire des révélations sur la distribution des cartes d’électeurs dans sa commune. À ses dires, plusieurs cartes sont restées sans propriétaires à ce jour. Pire, des électeurs régulièrement enregistrés et enrôlés à Porto-Novo ont retrouvé leur cartes à Sèmè-Podji pour certains et aux Aguégués pour d’autres. Une situation qui n’est que la suite logique de la cacophonie qui a caractérisée le processus depuis son lancement jusqu’à maintenant. Selon le maire, aller aux élections dans les conditions actuelles, avec l’état actuel de la Lepi revient à provoquer des soulèvements un peu partout dans le pays. Puisque selon lui, se serait faire preuve de peu de foi que de penser que plus de 79 103 électeurs ressortissants de sa ville Porto-Novo acceptent de ne pas voter. C’est pour cela qu’il invite les acteurs politiques à tout mettre en œuvre pour éviter des situations de trouble pour le pays.

Par Franck Dannoumè

Be Sociable, Share!
    Partager cet article par email Partager cet article par email

    Leave a Reply

    is_sidebar_active — This function has been removed or replaced by another function.