Protection de la couche d’Ozone : « La Conversion des Climatiseurs domestiques aux hydrocarbures » au centre d’un atelier régional.

Le palais des congrès de Cotonou a abrité hier, la cérémonie d’ouverture d’un atelier de formation des formateurs des techniciens du froid sur la conversion des climatiseurs domestiques ; sous la houlette de Théophile Worou, directeur du cabinet du ministère de l’environnement de l’habitat et de l’urbanisme (Mehu) en présence de plusieurs partenaires techniques et financiers.

Les travaux de cet atelier de formation des formateurs des techniciens du froid sur la conversion des climatiseurs domestiques objectivent contribuer à la réduction progressive de la consommation des hydro Chlorofluorocarbures (Hcfcs) de 10% en 2015, 35% en 2020, 67,7% en 2025 et 100% en 2030. Cette assise, qui regroupe plusieurs experts des pays africains tels que Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cap Vert, Comores, Côte d’Ivoire, Gabon, Malawi, République Démocratique du Congo, Sénégal, Uganda et Zambie aura lieu du 15 au 17 juin prochain dans les locaux de l’annexe du lycée Coulibaly. A en croire Imorou Djéri, directeur général adjoint de l’environnement, la rencontre de Cotonou intervient pour respecter les engagements des pays africains participants aux travaux de la convention de Vienne et au protocole de Montréal. Pour Jeremy Bazye, coordonnateur régional du programme des nations unies pour l’environnement, les travaux permettront aux participants d’être outillés sur les informations de base concernant les Hydrocarbures (Hc) en tant que réfrigérants ; la manipulation sécuritaire des Hc ; le Stockage, le transport et la manutention des bouteilles d’Hc ; les changements qui doivent être apportées au Climatiseurs avant la conversion ; la Récupération des réfrigérants et enfin la procédure de recharge des Hc. Après avoir souligné que cet atelier entre dans le cadre de la mise en œuvre du programme d’assistance à la conformité en Afrique, Théophile Worou, directeur du cabinet du ministère de l’environnement de l’habitat et de l’urbanisme (Mehu) a fait savoir deux défis vont devoir être relèves dans l’immédiat face au respect du calendrier d’élimination des Hcfcs. Il s’agit du « respect de l`échéance de 2013 pour le gel de la consommation et le choix des technologies de remplacement » a précisé Théophile Worou.

Par Rodéric Dèdègnonhou

Be Sociable, Share!
    Partager cet article par email Partager cet article par email

    Leave a Reply

    is_sidebar_active — This function has been removed or replaced by another function.