Financement du Projet Urgence de gestion environnemental en milieu Urbain : Le parlement autorise l’accord de prêt

Aussitôt après le vote du rapport d’activité du président de l’assemblée nationale Mathurin Coffi Nago, les honorables députés ont mis le cap sur le projet de loi portant autorisation d’un accord de prêt destiné au financement du projet d’urgence de gestion environnementale en milieu Urbain (Pugemu). Au terme de l’examen de ce dossier, c’est à l’unanimité que les honorables députés ont donné leur quitus pour l’accomplissement de cet ambitieux programme.

 

Pour gérer les problèmes et pour soutenir les victimes des inondations, le gouvernement a décrété l’état d’urgence et demande l’aide internationale. Le projet d’urgence de gestion environnement en milieu Urbain constitue une réponse de la banque mondiale à l’appel du gouvernement pour l’aider à moyen et long terme, à faire face aux problèmes structurels liés à l’insécurité alimentaire , aux infrastructures et au changement climatique ainsi qu’à la gestion des risques liés aux catastrophes. En effet, la réalisation du Pugemu par le Bénin s’inscrit dans le cadre de la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement. Il contribuera à la réduction de la pauvreté à travers le renforcement du rôle des villes en tant que pôle de développement et de croissance et à l’amélioration de l’environnement urbain. Aussi, Il permettra d’améliorer les conditions de vie des populations qui, chaque année, sont victimes des inondations et de la pollution par les ordures ménagères. Ainsi, après la présentation des motifs de ce projet par le ministre de l’environnement, les honorables députés ont exprimé certaines préoccupations dont l’essentiel se ramène aux questions qui se justifient à travers les dispositions prises par le gouvernement pour assurer l’amélioration du territoire pour une mise en œuvre efficace du projet. Ceci, par rapport à l’occupation anarchique par les populations des zones bases et des couloirs d’écoulement naturels des eaux. Heureusement que les éléments de réponses apportés par le ministre de l’environnement a comblé les attentes des honorables députés. Pour preuve, c’est à l’unanimité que les parlementaires ont adopté ce projet loi.

Par Seidou Choubadé

 

 

 

Be Sociable, Share!
    Partager cet article par email Partager cet article par email

    Leave a Reply

    is_sidebar_active — This function has been removed or replaced by another function.