Warning: Creating default object from empty value in /home/nokoue/public_html/wp-content/plugins/hybrid-hook/hybrid-hook.php on line 121
Lancement des travaux de construction du port sec de Tori Bossito : Le partenariat Pac et Hemo Ciat concrétise le rêve de Boni Yayi

Lancement des travaux de construction du port sec de Tori Bossito : Le partenariat Pac et Hemo Ciat concrétise le rêve de Boni Yayi

(Pari gagné pour le Dg Pac Joseph Ahanhanzo-Glèlè)

Les travaux de construction du port sec de Tori Bonnito ont démarré depuis ce mercredi 14 décembre 2011 sur le site réservé à cet effet. C’était à la suite d’une cérémonie riche en couleur présidée par le Chef de l’Etat boni Yayi en personne avec à ses côtés, le Directeur général du Port de Cotonou, l’ancien ministre Joseph Ahanhanzo-Glèlè et de son homologue du groupe Hemos-Ciat Eric Houngué et en présence de plusieurs membres du gouvernement, des députés et des personnalités de la localité sans oublier la population sortie massivement pour accueillir le projet.

Réduire le séjour des conteneurs et des marchandises au port de Cotonou et partant, améliorer les rendements de manutention ainsi que la capacité des installations portuaires. Tel est l’objectif général qui motive l’initiation de ce gigantesque projet dont la concrétisation a été l’œuvre de la détermination et de la dextérité de l’actuel Directeur général du Port de Cotonou, le ministre Joseph Ahanhanzo-Glèlè. Une détermination qui a rencontré sur son chemin, la disponibilité et l’engagement du groupe ivoiro-béninois Hémos-Ciat. En effet, d’un coût global de 70 milliards de Fcfa, cet ouvrage prévu pour durer douze mois est le fruit du partenariat entre le Port autonome de Cotonou et la société Hémos-ciat. Selon Eric Hounguè, Directeur général de cette dernière, le projet comporte deux volets essentiels. Un premier de 50 milliards regroupant les travaux de construction du port sec et des travaux y afférents et un autre de 20 milliards destiné à la construction d’infrastructures sociocommunautaires dont deux hôpitaux et des logements sociaux. Se réjouissant de cette nette avancée du projet, le Directeur général du Port de Cotonou a salué la promptitude et l’engagement du groupe Hémos Ciat avant de présenter le projet dans son ensemble. Ainsi, il comportera cinq zones à savoir, une première zone dite d’entreposage comportant un magasin, un parc à conteneurs, des aires de manutention etc. ; une deuxième réservée aux activités commerciales ; la troisième aux différents services portuaires ; la quatrième aux réseaux de communication et de parking pour gros porteurs et la cinquième pour les hydrocarbures et marchandises dangereuses. Sur le plan économique, le port sec de Tori Bossito permettra d’augmenter la compétitivité du Port de Cotonou, d’assurer la fluidité des transactions avec les pays de l’hinterland, de limiter les risques encourus par les camions sur l’axe Cotonou-Niamey, d’accroitre le trafic et partant, le chiffre d’affaire du Port de Cotonou, pour ne citer que ceux-là. Et pour ce qui concerne les populations de la commune de Tori Bossito, la réalisation du projet permettra de viabiliser la zone, de générer de nouvelles activités économique histoire de réduire le taux de chômage dans la commune. Des avantages certains salués par le maire de la commune qui n’a pas tari de mots pour remercier le Chef de l’Etat, le Directeur général du port de Cotonou et les responsables du groupe Hemos Ciat.

Il faut noter que ce projet n’est pas le seul financé par le groupe Hemos-Ciat. En effet, le groupe a aussi à charge la construction du port sec de Parakou qui sera lancée ce jour même vendredi 16 décembre 2011 par le Chef de l’Etat, bien entendu en présent du Dg Pac.

Visite du terminal à conteneur d’Atral à Allada

De retour de la cérémonie de lancement des travaux du port sec de Tori, l’infatigable Directeur général du Port de Cotonou, Joseph Ahanhanzo Glèlè s’est rendu sur le terminal à conteneur de la société Atral à Allada. Une occasion pour lui, de constater de visu, le déroulement des activités sur ce site qui permet au port de limiter les congestions et de réduire les dégâts des gros porteurs dans la ville de Cotonou. Une démarche fortement appréciée des responsables de la société et qui témoigne de l’engagement de l’autorité portuaire à accompagner le Chef de l’Etat dans la mise en œuvre de sa politique de refondation.

Par FD

Be Sociable, Share!
    Partager cet article par email Partager cet article par email

    One response to “Lancement des travaux de construction du port sec de Tori Bossito : Le partenariat Pac et Hemo Ciat concrétise le rêve de Boni Yayi”

    1. Reussir le développement au Benin

      Des projet d’une telle envergure ont de si grande importance qu’il faut nécessairement réussir pour favoriser le développement de notre cher pays le Bénin. La jeunesse béninoise soutient le gouvernement BONI Yayi pour la réussite de ces initiatives économiques.

    Leave a Reply

    is_sidebar_active — This function has been removed or replaced by another function.