Warning: Creating default object from empty value in /home/nokoue/public_html/wp-content/plugins/hybrid-hook/hybrid-hook.php on line 121
Redynamisation du secteur portuaire au Bénin : Joseph Ahanhanzo lance les travaux du Port sec de Parakou

Redynamisation du secteur portuaire au Bénin : Joseph Ahanhanzo lance les travaux du Port sec de Parakou

(Le tandem Samuel Dossou-Eric Hounguè pour plus d’efficacité au Port de Cotonou)

Le rêve de Boni Yayi de faire du Port de Cotonou le plus grand des petits ports de l’Afrique de l’Ouest entre désormais dans sa phase de réalisation. Ceci, à travers l’engagement de Samuel Dossou et Eric Hounguè, deux dignes fils du Bénin, décidés à accompagner le gouvernement dans son combat pour la relance économique du pays.

Seulement quelques heures après le lancement officiel des travaux de construction du Port sec de Tori Bossito dans le département de l’Atlantique, le Directeur général du port autonome de Cotonou (Pac) Joseph Ahanhanzo Glèlè, avec toujours à ses côtés son homologue du groupe Hemos Ciat associé cette fois avec Samuel Dossou, s’est rendu à Parakou dans le Borgou. Un déplacement qui a consacré le lancement de la construction du port sec de cette ville cosmopolite du septentrion. En effet, après 4 ans de souffrance, le projet de construction du port sec de Parakou entre désormais dans sa phase de réalisation. Un démarrage qui est le fruit du partenariat public-privé actuellement prôné par le gouvernement du Docteur Boni Yayi et surtout de la détermination du N°1 du Pac Joseph Ahanhanzo Glèlè qui entend faire du secteur portuaire, un véritable pôle de développement. Pour le patron du Port de Cotonou, ce lancement marque la détermination du Chef de l’Etat qui ne veut pas que le projet soit rangé sur la liste des éléphants blancs. Et c’est d’ailleurs pour cette raison, qu’il a tout mis en œuvre, pour que les choses puissent véritablement démarrer. Au rang des dispositions prises par le gouvernement, il a cité le dédommagement des propriétaires du domaine devant abriter le projet. Ce qui a rassuré ces dernières qui promettent, par le biais de leurs responsables administratifs, accompagner le projet. Il a fini, en invitant les deux promoteurs à se donner la main, pour que le port sec de Parakou soit une réalité. En effet, parmi la centaine d’hectares environs sur lesquels le port sera construit, 50 appartiennent à Samuel Dossou et les 50 autres à la société Hémos Ciat. Une répartition qui fait de ces deux promoteurs, des maillons clé de la réalisation dans les délais et dans de bonnes conditions, du projet. Toutes choses qui justifient l’appel du Dg Port à leur égard.

Il faut noter que le projet durera environ un an et qu’il permettra de désengorger et le port et la ville de Cotonou actuellement assaillis par les gros porteurs.

Be Sociable, Share!
    Partager cet article par email Partager cet article par email

    Leave a Reply

    is_sidebar_active — This function has been removed or replaced by another function.