Des décisions qui fragilisent Huawei

Avec les différentes mesures prises à l’encontre d’Huawei, Washington a bouleversé les prévisions économiques de l’entreprise chinoise. C’est vrai que pour une telle structure, il faudrait se préparer à tout. Le coup de grâce n’est donc pas si évident avec ce qu’on voit sur le marché

Donald Trump, l’homme qui ralenti l’évolution d’Huawei

Si Donald pouvait encore rester un jour au pouvoir, sa lutte dernière serait contre Ren Zhengfei, fondateur de l’entreprise Huawei. C’est un impétueux personnage de Trump. Il ne lâche rien et ne sait pas quand quitter. Sa bataille avec le géant de la technologie a tourné en sa faveur parce qu’il a réussi à faire plier le genoux à cette entreprise.

On retiendra surtout que les décisions prises ont fait effet. Le géant des télécoms qui depuis peu s’est relié à Samsung et Apple, développe également les maisons intelligentes et l’intelligence artificielle. Le souci de l’Amérique est donc de l’empêcher de prendre la place mondiale au-dessus de leurs propres institutions.

Des décisions qui foulent au sol une amitié de longue date

L’administration Trump se félicitera de ses décisions. Notamment celle à l’encontre d’Huawei où son seul but était de freiner l’ascension de ce géant de la technologie. En fait, Huawei est une entreprise chinoise qui se sert des outils technologiques américains pour installer aussi bien sa puce que d’autres logiciels servant au système d’exploitation.

Bien que cette décision puisse être acceptée par la nouvelle administration de Joe Biden, il faut souligner qu’en voulant bien faire, Trump a mal pris les initiatives. C’est dire que la stratégie n’est pas bonne. En effet, Huawei a déjà trouvé des alternatives pour continuer son ascension. Même si le coup est dur, il faut dire que cette entreprise c’est tenir bon. Les décisions prises par ailleurs affectent les relations amicales entre ces deux pays.