Remboursements mutuelle santé : comment ça fonctionne ?

Malgré le taux de remboursement de l’assurance maladie, un certain montant peut rester à la charge de l’assuré. Les mutuelles peuvent vous rembourser tout ou une partie de vos frais médicaux. Comment fonctionne le remboursement des mutuelles ? Quel est le taux de remboursement ? Vos réponses se trouvent dans cet article.

C'est quoi un remboursement mutuelle santé ?

Les garanties de mutuelle santé désignent les droits apportés par le contrat complémentaire sur les différentes prestations de soins. Elles concernent les consultations médicales, les hospitalisations et les soins courants (ophtalmologie, dentisterie, audioprothèses, etc.). Afin d’avoir plus d’information sur les remboursements mutuelle santé, continuer à lire. En d’autres termes, le remboursement mutuel est une garantie qui s’ajoute à la couverture de l’assurance maladie. Plus précisément, ces garanties sont exprimées en pourcentage par rapport à la base de remboursement de la Sécurité Sociale. Ceux-ci sont souvent inclus dans le contrat sous forme de tableaux. Avec cette méthode, vous pouvez afficher le taux de charge des frais médicaux de la caisse d’assurance maladie et le taux de charge de la mutuelle. Les experts de cette industrie travaillent également à améliorer la lisibilité de ces informations.

Comment marche un remboursement mutuelle santé ?

Pour recevoir une indemnisation appropriée, le parcours de soins coordonnés doit être suivi. Tout d’abord, ce parcours permet d’adhérer à l’assurance maladie à partir de la Base de Remboursement (BR) ou du Tarif de Convention (TC) fixé par la Sécurité Sociale. Les tickets de modérateur restent à la charge de l’assuré. La mutuelle s’appuie sur la TC ou la BR de la Sécu pour rembourser les frais de santé restants. Par conséquent, en cas de violation du parcours de soin, le patient sera remboursé du pire montant par la caisse d’assurance maladie puis par sa complémentaire santé. En effet, les mutuelles s’appuient sur les taux de remboursement de la Sécurité Sociale pour indemniser les assurés. Ainsi, si le parcours de soin est violé, votre assurance maladie vous remboursera jusqu’à 30 % au lieu de 70 %. Les mutuelles utilisent ces 30 % pour le remboursement au lieu des 70 % habituels.